Die CIPEL

surf the line

Die CIPEL

Eine französisch-schweizerische Zusammenarbeit im Dienste des Genferseewassers

La Commission internationale pour la protection des eaux du Léman (CIPEL), organe intergouvernemental franco-suisse, contribue depuis 1963 à la coordination de la politique de l’eau à l’échelle du bassin versant lémanique, soit entre la France et la Suisse, et plus particulièrement sur les territoires des départements de l’Ain et de la Haute-Savoie ainsi que ceux des cantons de Vaud, du Valais et de Genève.

Son territoire d'une superficie de 10'000 km2

comprend :

  • 2 pays
  • 2 départements
  • 3 cantons
  • 554 communes

Seine 4 Kernaufgaben

ÜBERWACHEN, WACHEN UND WARNEN

Die CIPEL organisiert seit über 50 Jahren die Überwachung und regelmäßige Kontrolle der Wasserqualität des Sees. Sie führt die notwendigen Studien durch, um die Funktionsweise der aquatischen Umwelt besser zu verstehen und um die Art, das Ausmaß und die Herkunft der Verschmutzungen zu bestimmen.

EMPFEHLEN UND, WENN NÖTIG UND MÖGLICH, VORSCHREIBEN

Auf der Grundlage der Ergebnisse der durchgeführten Überwachungen und Studien erarbeitet die CIPEL Empfehlungen zur Erreichung einer besseren Qualität der Gewässer und der aquatischen Umwelt, die sie an die Regierungen der Schweiz und Frankreichs richtet.

DIE AKTEURE ANIMIEREN UND KOORDINIEREN

Die CIPEL vereint langfristig alle schweizerischen und französischen Partner. Sie moderiert Multi-Akteurs-Treffen, um den Erfahrungsaustausch zu fördern und Synergien zwischen den verschiedenen Akteuren im Wasserbereich zu wecken.

INFORMIEREN UND SENSIBILISIEREN

Die Information und Sensibilisierung für die Herausforderungen des Schutzes und der Erhaltung des Seewassers ist eine wichtige Aufgabe der CIPEL, die sich an verschiedene Zielgruppen richtet: die breite Öffentlichkeit, Vereine, gewählte Vertreter, die wissenschaftliche Gemeinschaft und die institutionellen Partner der CIPEL.

Seine Ziele

Le maintien ou la restauration d’une qualité écologique de l’eau et des milieux aquatiques permettant notamment :

Die Nutzung des Seewassers als Trinkwasser nach einer einfachen Behandlung

Die Ausübung von Freizeitaktivitäten (Angeln, Baden, Wassersport, ...) unter optimalen Bedingungen

La prédominance des poissons nobles assurée par une reproduction naturelle

" WENN MAN KEINE VISION HAT, WAS NÜTZT ES DANN, SICH ANZUPASSEN? MAN PASST SICH AN, UM EIN ZIEL ZU ERREICHEN. AUSGEHEND VON EINER VISION KANN MAN EINEN WEG, EINEN VERLAUF, EINEN RHYTHMUS FESTLEGEN, ANSONSTEN WIRD MAN UNRUHIG. DIE UNRUHE INTERESSIERT MICH NICHT, WAS MICH INTERESSIERT, IST DAS HANDELN".

Erik Orsenna, anlässlich des Treffens "Welche Vision für den Genfersee im Jahr 2030".

La CIPEL fête ses 60 ans d'existence

Retour en images sur les défis et actions majeurs
qui ont marqué ces 6 décennies

Seine Organisation

CIPEL animiert ein großes Netzwerk von Akteuren und Kompetenzen

Sie befasst sich insbesondere mit den Bereichen Bekämpfung der Verschmutzung durch Haushalte, Landwirtschaft, Städte und Industrie sowie mit der Erhaltung der natürlichen Wasserumwelt.

Sie ermöglicht es zahlreichen Akteuren im Wasserbereich, Wissen über wissenschaftliche, technische oder Governance-Fragen auf der Ebene ihres Territoriums auszutauschen.

Sein ständiges Sekretariat

Besteht aus 4 Mitarbeitern

Nicole GALLINA

Secrétaire générale et
Directrice du secrétariat

Leslie BONJOUR

Assistante de direction, comptable et chargée de communication

Adrien ORIEZ

Wissenschaftlicher Mitarbeiter
und Technik

Frédéric SOULIGNAC

Collaborateur scientifique

Délégation française de la CIPEL

Cheffe et Présidente de la Commission :
Fabienne BUCCIO, Préfète de la Région Auvergne Rhône-Alpes (AuRA)

  • Cécile BIGOT-DEKEYSER, Préfète de l’Ain
  • Aurélie CHARILLON, Conseillère départementale de l’Ain
  • Serge DELSANTE, Conseiller régional Auvergne Rhône-Alpes
  • Jean-Philippe DENEUVY, Directeur de la DREAL AuRA
  • Yves Le BRETON, Préfet de la Haute-Savoie
  • Laurent ROY, Directeur Agence de l’Eau R.-M.&C.
  • Martial SADDIER, Président du Conseil départemental de Haute-Savoie

Délégation suisse de la CIPEL

Chef : Rémy ESTOPPEY, Chef de section à la Division Eaux de l’Office fédéral de l’environnement, Berne

  • Antonio HODGERS, Conseiller d’Etat en charge du Département du territoire, Genève
  • Franz RUPPEN, Conseiller d’Etat en charge du Département des transports, de l’équipement et de l’environnement, Valais
  • Vassilis VENIZELOS, Conseiller d’Etat en charge du Département de la jeunesse, de l’environnement et de la sécurité, Vaud
  • Constance KAEMPFER, Direction du droit international public, Département fédéral des affaires étrangères, Berne

Comité opérationnel de la CIPEL

Organe assurant une mission transversale qui consiste à garantir la cohérence des missions de la CIPEL.

Président : Sylvain RODRIGUEZ, Directeur de la Direction de l’environnement industriel, urbain et rural, Vaud

  • Nicolas ALBAN, Directeur de la délégation de Lyon, à l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée & Corse, Lyon
  • Orlane ANNEVILLE, co-présidente du Conseil scientifique, Chercheuse à l’INRAE-CARRTEL, Thonon-les-Bains
  • Damien ASSADET, Chef du service eau et environnement, à la Direction départementale des territoires de la Haute-Savoie, Annecy
  • Mathieu COSTER, co-président du Conseil scientifique, Adjoint scientifique à l’Office cantonal de l’eau, Genève
  • Franck COURTOIS, Directeur du service Environnement, au Conseil départemental de l’Ain, Bourg-en-Bresse
  • Christine GENOLETLEUBIN, Cheffe du service de l’environnement, Valais
  • Bruno GRAND, Responsable du service Environnement, au Conseil départemental de la Haute-Savoie, Annecy
  • Caroline LIEBICH, Collaboratrice scientifique, à l’Office fédéral de l’environnement, Berne
  • Laurence DAYET, Cheffe de service déléguée Eau, Hydroélectricité et Nature, à la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement, Lyon
  • Gilles MULHAUSER, Directeur générale de l’Office cantonal de l’eau, Genève
  • Thierry PONCET, Ingénieur général chargé du bassin Rhône Méditerranée à la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt, Bourg-en-Bresse
  • Jean ROYER, Chef du Service Protection et Gestion de l’Environnement à la Direction départementale des territoires de l’Ain, Bourg-en-Bresse

Conseil scientifique de la CIPEL

Organe chargé de la réalisation des tâches scientifiques sur l’ensemble des thématiques intéressant le lac et les rivières du bassin lémanique.

Co-présidente : Orlane ANNEVILLE, INRAE-CARRTEL, Thonon-les-Bains
Co-président : Mathieu COSTER, Office cantonal de l’eau, Genève

  • Hélène BOURGEOIS, Service de l’environnement, Valais
  • Franck CATTANEO, HEPIA, Genève
  • Nathalie CHEVRE, Université de Lausanne, Vaud
  • Benoît FERRARI, Centre Ecotox, Lausanne
  • Ion IORGULESCU, Office cantonal de l’eau, Genève
  • Jean-Philippe JENNY, INRAE-CARRTEL, Thonon-les-Bains
  • Sébastien LEHMANN, Office fédéral de l’environnement, Berne
  • Caroline LIEBICH, Office fédéral de l’environnement, Berne
  • Jean-Luc LOIZEAU, Université de Genève
  • Nathalie MENETREY, Direction de l’environnement industriel, urbain et rural, Vaud
  • Cécile PLAGELLAT, Direction de l’environnement industriel, urbain et rural, Vaud
  • Jean-Claude RAYMOND, Office français de la biodiversité, Thonon-les-Bains
  • Frédéric RIMET, INRAE-CARRTEL, Thonon-les-Bains
  • Natacha TOFIELDPASCHE, EPFL, Lausanne

Budget annuel de la CIPEL 2023, en francs suisses : CHF 921 940

Budget annuel de fonctionnement du secrétariat : CHF 371 940

  • PRODUITS
  • Contributions :                    CHF 371 440
  • Autres produits :                 CHF         500
  • CHARGES
  • Charges de personnel :     CHF 315 000
  • Charges d’exploitation :    CHF   56 940

Budget annuel dédié aux études et actions : CHF 540 000

  • PRODUITS
  • Contributions :                     CHF 540 000
  • CHARGES
  • Etudes et actions :               CHF 355 000
  • Charges de personnel :      CHF 185 000

Le financement est assuré par les partenaires institutionnels de la CIPEL, selon une clé de répartition financière :

  • La France (25%), la Confédération suisse (30 %), l’État de Vaud (23.85 %), l’État de Genève (11.7 %) et l’État du Valais (9.45 %).

Gründungskonvention der CIPEL

Découvrez le texte original de la convention conclue entre la Suisse et la France à Paris en 1962 et entrée en vigueur en 1963

Aktionsplan 2021-2030

Der vierte Aktionsplan der CIPEL ist in drei große strategische Achsen, 12 Themenbereiche und 29 Maßnahmen gegliedert

surf the line