Commission internationale
pour la protection des eaux du Léman

DE | EN

Lettre du Léman n°57 Dossier:
Suivis de la CIPEL
Consulter la lettre en ligne S'abonner

Actualités

Les 4 saisons du Léman

le 6 mai 2021

Printemps : Réchauffement et redémarrage de la vie aquatique (avril-juin)

Episode 4 : Le réchauffement à la surface du lac et ses conséquences (avril)

A partir du printemps, le programme de surveillance de la CIPEL redevient bimensuel pour suivre au mieux le réchauffement et le redémarrage du développement du phytoplancton à la surface du lac. Le phytoplancton, c’est du plancton végétal qui se développe chaque année sous la forme de microalgues en suspension dans les eaux du lac.

Découvrir l’épisode 4

Le brassage des eaux

le 31 mars 2021

C’est encore raté pour cet hiver, le brassage complet espéré n’a pas eu lieu. Au lieu de ça, c’est un petit brassage partiel qui s’est produit, comparable à celui de l’année dernière, avec une profondeur de brassage de 145 m. Souvenons-nous que le dernier mélange complet des eaux du lac a eu lieu en 2012. Cela fait 9 ans.

Réchauffement et déficit en oxygène au fond du lac

En l’absence de brassage complet, le fond du lac se réchauffe et n’est pas réoxygéné. Conséquence : le fond du lac va continuer à se réchauffer et manquer d’oxygène au moins encore toute l’année. Ce réchauffement et la désoxygénation présentent un risque d’asphyxie pour les autres organismes vivants au fond du lac.

Libération du phosphore contenu dans les sédiments

Les sédiments au fond du lac contiennent une grande quantité de phosphore hérité des années 70-80. Le déficit en oxygène au fond du lac entraîne la libération de ce phosphore dans les eaux du lac. Conséquence : la teneur en phosphore au fond du lac augmente. Cette augmentation présente un risque de développement algal important à l’occasion d’un futur brassage complet.

Rendez-vous l’hiver prochain pour la saison 2022 du brassage hivernal et rendez-vous aussi dès le mois prochain pour un autre sujet tout aussi passionnant : le redémarrage de la vie aquatique dans le Léman.

 

Tableau de bord de la CIPEL

le 1 mars 2021

Le tableau de bord 2020 sur les données 2019 est désormais en ligne.

La CIPEL fait actuellement le bilan de son plan d’action 2011-2020 et s’apprête à lancer son nouveau plan d’action 2021-2030. Cette période est l’occasion de revenir sur les deux publications annuelles phares de la commission : 1) son rapport scientifique et 2) son tableau de bord.

En savoir plus

Dans son rapport scientifique annuel, la CIPEL présente les résultats des dernières campagnes de mesures réalisées concernant la qualité des eaux du Léman et de son bassin versant et proposent une analyse de la situation. Dans une première partie, ce rapport présente les résultats de la surveillance de la qualité de l’eau du Léman du point de vue physico-chimique, biologiques et des micropolluants. Les résultats d’études spécifiques menées en lien avec des problématiques émergentes sont exposés dans une deuxième partie.

La CIPEL publie aussi chaque année un outil de suivi de l’état écologique du lac et des cours d’eau, ainsi que des performances des actions menées dans quatre domaines : 1) activités domestiques et urbaines, 2) industrie, 3) agriculture et 4) milieux naturels. Ce tableau de bord présente de manière synthétique l’évolution des indicateurs de suivi et un diagnostic de la situation actuelle associés à l’état des milieux et relatif à chacune des actions du plan d’action par rapport aux objectifs établis pour 2020.
Pour consulter ces deux documents, rendez-vous sur la page « Publication »  de notre site Internet https://www.cipel.org/publications/

Quelle profondeur a atteint le brassage du Léman ?

le 25 février 2021

16 février 2021 : Le brassage a atteint 135 m de profondeur. Par rapport au mois de janvier, la couche de mélange s’est épaissie de 15 m et s’est refroidie de 0,4 °C. La petite vague de froid qu’on vient de vivre n’a pas suffi à brasser plus que ça les eaux du lac.

Que disent les prévisions météo ? Les prochaines semaines vont être déterminantes pour le brassage, mais les prévisions météo sont plutôt clémentes et n’annoncent pas une fin d’hiver rigoureux. L’espoir d’un brassage complet des eaux du lac cet hiver est donc presque anéanti.

Le fond du lac se réchauffe, même en hiver ! La température de la couche de mélange diminue tous les hivers, mais en l’absence d’un brassage complet, la température au fond du lac continue d’augmenter 😐 En effet, depuis le dernier brassage complet qui a eu lieu au cours de l’hiver 2011-2012, la température au fond du lac n’a cessé d’augmenter (+0,1 °C/an), été comme hiver.

Suite et fin au prochain épisode. La prochaine campagne de mesure est prévue au mois de mars, et on saura définitivement à ce moment-là si le brassage de cet hiver sera complet ou pas.

Nouvelle exposition itinérante disponible

le 4 février 2021

Le Léman est un milieu fragile dont les rives offrent une diversité de milieux qui abritent une faune et une flore riches et méconnues.

Afin de sensibiliser le public à la préservation de ces milieux naturels qui bordent le Léman, la CIPEL a le plaisir de vous annoncer la mise à disposition d’une nouvelle exposition itinérante et disponible gratuitement pour enrichir des événements régionaux et faire connaître ces milieux.

Retrouvez plus d’informations