Commission internationale
pour la protection des eaux du Léman

DE | EN

Lettre du Léman n°56 Dossier:
Eaux usées
Consulter la lettre en ligne S'abonner

Actualités

Aéroport de Genève : une récupération renforcée des résidus de produits de dégivrage des avions

le 27 septembre 2018

L’aéroport de Genève se dote d’un nouveau bassin de rétention des eaux polluées ruisselant sur les pistes de décollage, afin de soulager le cours d’eau du Vengeron dans lequel se déversent ces eaux de ruissellement. Pour échanger sur la gestion des eaux pluviales et le traitement des eaux polluées, les membres du groupe de travail « Pollutions Domestiques et Urbaines » de la CIPEL ont eu l’occasion de visiter ce chantier.

Lire la suite

Durant la période hivernale, et en fonction des conditions météorologiques, les avions sont aspergés avec un mélange d’eau et de propylène glycol, un dégivrant utilisé pour éviter toute formation de glace. Sur les places de stationnement des avions, les eaux polluées utilisées pour ces traitements sont récupérées puis acheminées vers une station d’épuration. En revanche, lors des phases de déplacement et décollage des avions, une partie des produits de dégivrage peuvent se déposer sur la piste et s’écouler dans un réseau de collecteurs avant de rejoindre le cours d’eau, sans traitement préalable.

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Général d’Evacuation des Eaux (PGEE) du bassin versant du Vengeron, d’importants travaux ont débuté en 2016 afin de réaliser un nouveau réseau de collecteurs et un bassin de rétention de 9’500 m3. Opérationnels dès l’hiver 2018/2019, ces ouvrages auront plusieurs fonctions : en hiver, ils permettront d’intercepter les eaux polluées de la piste pour les évacuer vers la station de d’épuration d’Aïre ; en été et lors des fortes pluies, ils serviront à gérer les eaux de ruissèlement en stockant des volumes importants et ainsi réduire les risques de débordement du cours d’eau.

Plus d’informations : www.gva.ch/eaux

« Quelles avancées scientifiques pour répondre aux enjeux sociétaux autour des lacs ? »

le 25 septembre 2018

Dans le cadre du congrès scientifique international « Big lakes small world », portant sur les pressions et défis auxquels sont assujettis les grands lacs, une table ronde ouverte au public se penchera sur la question : Quelles avancées scientifiques pour répondre aux enjeux sociétaux autour des lacs ?

De nombreux intervenants de divers horizons débattront à ce sujet ; la CIPEL y sera représentée par Gilles Mulhauser, président du Comité opérationnel de la CIPEL.

Vendredi 28 septembre 2018 à 18h15, Evian-les-Bains, Palais Lumière
Ouvert à tous, entrée gratuite

Plus d’informations le site du congrès.

 

Intervenants à la table ronde

Animation : Mathieu Vidard (France Inter – La tête au carré)

Intervenants :

  • Jean-Marc Baudoin, Directeur du Pôle Ecologie Lacustre, représentant de l’Agence française pour la biodiversité.
  • Vincent Chanudet, Chercheur EDF – Centre d’Ingénierie Hydraulique
  • Jean-Marcel Dorioz,ancien Directeur de l’UMR CARRTEL INRA- Thonon
  • -B. Lachavanne, Professeur honoraire Université de Genève, Président de l’Association pour la Sauvegarde du Léman
  • Gilles Mulhauser, Président du Comité opérationnel de la CIPEL, Directeur général de la Direction générale de l’eau (État de Genève).
  • Victoria Pebbles, Program Director Great Lakes Commission
  • Géraldine Pflieger, Présidente du SIAC (Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Chablais), maire de St-Gingolph et Directrice de l’Institut de l’Environnement à Genève

 

Nettoyages du Léman

le 11 septembre 2018

Tout au long de l’année, le Léman bénéficie de nettoyages organisés par diverses associations tout autour du lac, accompagnées de très nombreux bénévoles ; un travail important pour le Léman, salué par la CIPEL.

Prochaines actions de nettoyage :

  • 15 et 16 septembre à Genève, par Aqua-Diving
  • 16 septembre à Lausanne, par ZeroWaste Switzerland
  • 22 septembre dans le secteur du Vieux-Rhône, par la Fondation Mart

 

Plus d’infos sur les prochaines actions

  • À Genève les 15 et 16 septembre 2018, organisée par Aqua-Diving ; il s’agira de la 26e édition annuelle de cette association, qui œuvre depuis de longues années pour le lac. Pour participer à cette action : renseignements et inscriptions sur aqua-diving.ch.

 

  • À Lausanne le 16 septembre, suivi d’un pique-nique Zéro Déchets, organisé par ZeroWaste Switzerland et soutenu par l’Association pour la sauvegarde du Léman. Plus d’infos sur zerowasteswitzerland.ch.

 

  • Dans le secteur du Vieux-Rhône le 22 septembre, une nouvelle édition organisée par la Fondation MART, engagée depuis une dizaine d’années dans diverses actions de nettoyage et de sensibilisation. Renseignements et inscriptions sur mart.ch.

 

Nouveau numéro de la Lettre du Léman

le 21 juin 2018

Venez découvrir le dernier numéro de la Lettre du Léman consacré aux eaux usées, cet enjeu majeur pour le Léman, au cœur de notre quotidien.

N’oubliez pas de vous inscrire pour être informés de la parution des prochains numéros en ligne.

Bonne lecture !

Sous serres et dans les vignes, des actions pour réduire l’utilisation des produits phytosanitaire en agriculture

le 21 juin 2018

Afin d’échanger sur les pratiques culturales et l’utilisation des produits phytosanitaires en agriculture, les membres du groupe de travail dédié à la thématique agricole de la CIPEL ont eu l’occasion de visiter les serres à tomates des Mattines à Perly ainsi que le vignoble de l’Etat de Genève à Bernex (canton de Genève).

Lire la suite

Les serres à tomate des Mattines à Perly
Situé à Perly, le domaine des Mattines cultive sous serre près d’une vingtaine de variété de tomates selon une technique de culture « hors sol ». Les tomates poussent principalement sur un substrat organique (fibre de coco), alimenté d’eau et de substances nutritives selon les besoins. Le surplus est alors récupéré et réinjecté dans le système (circuit fermé).

Dans une volonté de proposer des tomates exemptes de tout résidu phytosanitaire, l’exploitation mise sur la prévention et la lutte biologique naturelle. La gestion fine des conditions climatiques (température et humidité) sous serre permet de prévenir l’apparition des maladies fongiques et de la prolifération de parasites. L’emploi d’insectes auxiliaires qui se nourrissent des ravageurs s’ajoute aux mesures mises en œuvre.

Plus d’informations sur le site du marché des Mattines

 

Le domaine viticole de la République et canton de Genève à Bernex

Le domaine compte un vignoble de 6 hectares ayant pour vocation l’application de techniques viticoles innovantes et respectueuses de l’environnement. Deux exemples : la culture de cépages plus résistants aux maladies et les installations de nettoyage des pulvérisateurs.

Depuis 2009, le Divico, un nouveau cépage issu de la recherche agronomique de la Confédération suisse, est cultivé sur les coteaux de Lully, à Bernex. Issu d’un croisement entre le Bronner et le Gamaret, ce cépage très résistant aux trois principales maladies de la vigne que sont le mildiou, l’oïdium et la pourriture grise, permet de réduire drastiquement les traitements phytosanitaires de la vigne.

Mis en place en 2012 sur le site de la maison du terroir à Bernex, un système permet d’épurer les eaux de nettoyage et remplissage des pulvérisateurs utilisés pour les traitements du vignoble. Le substrat du Biobed intégré à cette installation permet de fixer et biodégrader les résidus contenus dans ces eaux de lavage (polluants organiques et cuivre). L’évapotranspiration des eaux par une surface végétalisée complète ce dispositif afin que la totalité des eaux utilisées durant l’année soit ainsi épurée.

Plus d’informations :

 

MENU