Commission internationale
pour la protection des eaux du Léman

FR | EN

Rund um den Genfersee Nr. 57 Dossier:
die Langzeitstudien der CIPEL
Die letzte Ausgabe online Sich abonnieren

Nouvelle étude sur les macrophytes du Léman

Plongeur procédant au relevé de densité des macrophytes à l'aide d'un cadre de mesureL’évolution de la végétation macrophytique (plante aquatique) est suivie par la CIPEL depuis les années 70 déjà, avec trois études réalisées (1975, 1997-1998, et 2009).

La dernière montrait une forte amélioration de la présence des herbiers de characées, connues pour leur sensibilité à l’eutrophisation, et la régression du potamot pectiné.

Identification des macrophytes à l'aide d'un bathyscopeLes évolutions constatées sont des indicateurs biologiques qui nous renseignent sur l’état de santé du lac et l’état écologique de la zone littorale lémanique.

Durant l’été 2019, la CIPEL actualise l’inventaire par des relevés de terrain (voir photos d’illustration) et une cartographie aérienne. Les résultats sont attendus pour la fin de l’année.

A cette occasion, la CIPEL a souhaité évaluer la présence de la moule Quagga, espèce exotique envahissante présente dans le Léman depuis 2015 et qui connaît à l’heure actuelle une croissance fulgurante.

Campagne de relevés sur les rives du LémanMoules Quagga - espèce exotique envahissante

 

 

 

 

MENU