Commission internationale
pour la protection des eaux du Léman

FR | EN

Aéroport de Genève : une récupération renforcée des résidus de produits de dégivrage des avions

L’aéroport de Genève se dote d’un nouveau bassin de rétention des eaux polluées ruisselant sur les pistes de décollage, afin de soulager le cours d’eau du Vengeron dans lequel se déversent ces eaux de ruissellement. Pour échanger sur la gestion des eaux pluviales et le traitement des eaux polluées, les membres du groupe de travail « Pollutions Domestiques et Urbaines » de la CIPEL ont eu l’occasion de visiter ce chantier.

Lire la suite

Durant la période hivernale, et en fonction des conditions météorologiques, les avions sont aspergés avec un mélange d’eau et de propylène glycol, un dégivrant utilisé pour éviter toute formation de glace. Sur les places de stationnement des avions, les eaux polluées utilisées pour ces traitements sont récupérées puis acheminées vers une station d’épuration. En revanche, lors des phases de déplacement et décollage des avions, une partie des produits de dégivrage peuvent se déposer sur la piste et s’écouler dans un réseau de collecteurs avant de rejoindre le cours d’eau, sans traitement préalable.

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Général d’Evacuation des Eaux (PGEE) du bassin versant du Vengeron, d’importants travaux ont débuté en 2016 afin de réaliser un nouveau réseau de collecteurs et un bassin de rétention de 9’500 m3. Opérationnels dès l’hiver 2018/2019, ces ouvrages auront plusieurs fonctions : en hiver, ils permettront d’intercepter les eaux polluées de la piste pour les évacuer vers la station de d’épuration d’Aïre ; en été et lors des fortes pluies, ils serviront à gérer les eaux de ruissèlement en stockant des volumes importants et ainsi réduire les risques de débordement du cours d’eau.

Plus d’informations : www.gva.ch/eaux

MENU