Commission internationale
pour la protection des eaux du Léman

DE | EN

Lettre du Léman n°56 Dossier:
Eaux usées
Consulter la lettre en ligne S'abonner

Sous serres et dans les vignes, des actions pour réduire l’utilisation des produits phytosanitaire en agriculture

Afin d’échanger sur les pratiques culturales et l’utilisation des produits phytosanitaires en agriculture, les membres du groupe de travail dédié à la thématique agricole de la CIPEL ont eu l’occasion de visiter les serres à tomates des Mattines à Perly ainsi que le vignoble de l’Etat de Genève à Bernex (canton de Genève).

Lire la suite

Les serres à tomate des Mattines à Perly
Situé à Perly, le domaine des Mattines cultive sous serre près d’une vingtaine de variété de tomates selon une technique de culture « hors sol ». Les tomates poussent principalement sur un substrat organique (fibre de coco), alimenté d’eau et de substances nutritives selon les besoins. Le surplus est alors récupéré et réinjecté dans le système (circuit fermé).

Dans une volonté de proposer des tomates exemptes de tout résidu phytosanitaire, l’exploitation mise sur la prévention et la lutte biologique naturelle. La gestion fine des conditions climatiques (température et humidité) sous serre permet de prévenir l’apparition des maladies fongiques et de la prolifération de parasites. L’emploi d’insectes auxiliaires qui se nourrissent des ravageurs s’ajoute aux mesures mises en œuvre.

Plus d’informations sur le site du marché des Mattines

 

Le domaine viticole de la République et canton de Genève à Bernex

Le domaine compte un vignoble de 6 hectares ayant pour vocation l’application de techniques viticoles innovantes et respectueuses de l’environnement. Deux exemples : la culture de cépages plus résistants aux maladies et les installations de nettoyage des pulvérisateurs.

Depuis 2009, le Divico, un nouveau cépage issu de la recherche agronomique de la Confédération suisse, est cultivé sur les coteaux de Lully, à Bernex. Issu d’un croisement entre le Bronner et le Gamaret, ce cépage très résistant aux trois principales maladies de la vigne que sont le mildiou, l’oïdium et la pourriture grise, permet de réduire drastiquement les traitements phytosanitaires de la vigne.

Mis en place en 2012 sur le site de la maison du terroir à Bernex, un système permet d’épurer les eaux de nettoyage et remplissage des pulvérisateurs utilisés pour les traitements du vignoble. Le substrat du Biobed intégré à cette installation permet de fixer et biodégrader les résidus contenus dans ces eaux de lavage (polluants organiques et cuivre). L’évapotranspiration des eaux par une surface végétalisée complète ce dispositif afin que la totalité des eaux utilisées durant l’année soit ainsi épurée.

Plus d’informations :

 

MENU