Commission internationale
pour la protection des eaux du Léman

FR | EN

The news are only available in french

Le Léman a partiellement repris de l’oxygène

le 9 April 2018

Chaque année, les eaux du Léman se mélangent en hiver grâce à la plongée des eaux de surface vers les fonds, sous l’effet de leur refroidissement et du vent, apportant de l’oxygène en profondeur. En mars, ce « brassage » a atteint 200 mètres de profondeur, signifiant que les plus grands fonds du lac n’ont pas été réoxygénés.

Plus d’informations dans le communiqué de presse

Visite des sites de traitement des eaux usées des Papeteries du Léman et des eaux d’Evian

le 21 March 2018

Afin de mieux connaître et échanger sur les traitements des eaux usées industrielles, les membres du groupe de travail « Pollutions Industrielles » de la CIPEL ont eu l’occasion de visiter les stations d’épuration de l’usine d’embouteillage des eaux d’Evian et des Papeteries du Léman à Publier (Haute-Savoie).

Lire la suite

Usine d’embouteillage des Eaux d’Evian

S’infiltrant sur le plateau de Gavot (Haute-Savoie), les eaux utilisées pour la production des eaux minérales d’Evian sont d’abord lentement purifiées en s’écoulant à travers différentes couches géologiques, puis collectées pour être mises en bouteille. Située à proximité du delta de la Dranse, l’usine utilise en outre des eaux pour le lavage et le rinçage des bouteilles, ainsi que pour l’entretien des chaînes d’embouteillage. Ces eaux utilisées dans la chaîne de production sont ensuite collectées dans la station d’épuration de l’usine, où elles subissent une étape de prétraitement, puis une épuration par filtres composés de roseaux ainsi qu’une rétention du phosphore, avant leur rejet dans la Dranse.

Plus d’informations : evianexperience.com

 

Papeteries du Léman

L’usine des Papeteries du Léman est spécialisée dans la production de pâtes à papier fins à base de lin et de chanvre. Adaptée aux spécificités de sa production, la station d’épuration de l’usine est dotée d’un système novateur d’oxydation par voie humide, permettant de traiter les eaux usées de l’usine et notamment la « liqueur noire », un résidu de cuisson de la pâte à papier. Depuis 2017, les Papeteries du Léman ont également totalement supprimé le blanchiment au chlore de leurs procédés.

Plus d’informations : bollorethinpapers.com

 

La Lettre du Léman

le 2 February 2018

ll55_frLe nouveau numéro de la Lettre du Léman, consacré aux sédiments lacustres, vient de paraître. Venez en apprendre plus sur les fonds du Léman.

N’oubliez pas de vous inscrire pour être informés de la parution des prochains numéros en ligne.

Bonne lecture !

56e session plénière de la CIPEL

le 5 December 2017

cipel_session_pleniere_2017_salle

La CIPEL s’est réunie le 21 novembre dernier à Gex, dans le département de l’Ain pour sa session plénière annuelle. À cette occasion, la commission a réuni une soixantaine d’acteurs concernés par la qualité des eaux du Léman (administrations, élus, collectivités, scientifiques, associations de protection de l’environnement ou encore associations de pêcheurs) pour leur présenter les derniers résultats de l’état de santé du Léman. Des échanges autour de la thématique des micropolluants, un enjeu important pour le lac, ont complété la rencontre.

Plus d’informations sur cette session plénière, la documentation et quelques images.

Tableau de bord 2017 de la CIPEL

le 23 October 2017

2017_page-de-couv_cadreLa nouvelle version du tableau de bord de la CIPEL est maintenant en ligne, avec plus de 50 indicateurs renseignant sur l’état des milieux aquatiques et les actions menées sur le territoire de la CIPEL pour répondre à son plan d’action 2011-2020.

Lire la suite

Suivi des milieux :

  • État écologique du lac (phosphore, oxygène, micropolluants, faune, flore, etc.)
  • État écologique des cours d’eau (qualité biologique, nutriments, micropolluants, etc.

 

Suivi des actions :

  • Activités domestiques et urbaines (assainissement, phytosanitaires dans espaces verts, détergents sans phosphates, etc.)
  • Industrie (site contaminés)
  • Agriculture (transferts de phytosanitaires vers l’environnement, effluents d’élevage, etc.)
  • Milieux naturels (renaturation des rives et cours d’eau, migration piscicole, activités nautiques, plantes exogènes invasives, etc.)

 

MENU